Les autres complaintes de Goupil


Goupil et l'effet boomerang

Par un jour de pluie sans fin
Notre bon goupil lorgnait un gros lapin.
Quel moyen, quelle astuce inventer
Pour le surprendre et l'éventrer?
Habile chasseur, Goupil connassait le terrain
Et savait la terre tendre tout près, pas loin.
La pluie aura de cette parcelle, telle une alliée,
La terre tendre en boue, à coup sûr transformée
Intuita le Goupil, ravi de son idée.
Il lance la course, l'oriente vers la bauge sans mal
Et pousse vers la vase son adversaire d'animal.
Ignard le lapin! Il galope et à sa fin fonce
Espérant secrètement que le renard renonce.
Ripe le lapin! Au premier pas dans la glaise
Son poids et la vitesse de son équilibre le lèse.
Goupil, adroit, approche et salive,
Il contemple sa proie jusque là furtive.
C'est gueule ouverte qu'il s'écroule dans la boue
Afféré par sa faim, il ne vit pas le trou.
Notre gros lapin sourit puis s'escape
Laissant Goupil, ventre vide sous la cape.

Stratège, lucidité, force et connaissance
Vous n'êtes rien sans la constance.