Les autres complaintes de Goupil


Incantation discrète

Ô belle au teint d'iris, damoiselle aux mille appâts,
Tu libères ma plume, arôme de mes vers,
Tu inhibes mon audace, émotions prisonnières,
Ma langue tétanise, impossible premier pas.

Ô Vénus! Cette timide prière reçoit,
Use donc de tes dons, et ma fougue libère,
Souffle moi à mi-mots le moyen de lui plaire.
Qu'en elle résonne les ondes de choc d'un coeur qui bat.

Je veux souffrir enfin d'un refus douloureux,
Je veux jouïr aussi d'un sourire amoureux
Je vivre exhalté et dire ma passion.

Tant de forces m'animent, tant de peur, tant de voeux...
Que cesse cette tyranie qui refoule mes pulsions...
Quel gâchis d'être seul quand on aime pour deux!