Les autres complaintes de Goupil


Goupil souffre la peur

Par un pluvieux après-midi de printemps,
Goupil, l'oeil inquiet, sentait ses proies lui échapper.
Maigre pitance pour un renard pourtant bien affamé,
Sa besace pour ce jour qu'un rat ne contenant.
Le soir au terrier, fox looser plus que chasseur,
Goupil rentra pour perdre auprès des siens la face.
A l'instant ou l'animal allait pour s'expliquer,
Son aimable louve su trouvé le regard pour l'en empêcher.

Un gibier peut tuer,
Un sourire peut nourir.