Les autres complaintes de Goupil


Conte de l'amant des mille lits

Une bouche, un sourire, çà y est tu es là,
Une oreille, tes cheveux, je te sens contre moi,
Ton sein, tes yeux, discutons de ci, de çà...
Tes hanches, ton déhanché, partons toi et moi!
Tes reins me déraisonne, ta main me calme,
Tes chevilles m'intriguent et m'excite ta nuque!
Ton nombril, ta cuisse pénètrent mes phantasmes,
L'arrondi de ta fesse pour laquelle j'éructe
Envahissent une à une les parcelles de mon esprit.
Je t'ai, te veux, tu es ma joie, mon désir, mes envies...