Les autres complaintes de Goupil


L'aigle et le guépar

Un jeune guépar, l'âme légère, vagabondait,
En quête d'aventures, d'un jeu ou d'une proie.
Un aigle errant bléssé à mort, non loin de là
L'interpella tantôt, digne, stoïque, résigné:

- "Eh toi, le tacheté! Ne peux-tu m'achever?
- Certes non, mon ami! C'est l'honeur de ma race,
D'épargner les boiteux et de mépriser les carcasses.
- Petit, je suis mourant! Dagne au moins me soigner!

Le felin fit si bien, s'improvisant médecin,
Que l'oiseau roi, volant bientôt de ses propres ailes,
Revint chargé de lait, de gibier et de miel.

Le fougueux prédateur se délecta du festin,
Et s'offrit en dessert, cerise sur le gateau, l'oiseau.
A confondre l'honneur et la bonté, un roi risque sa peau.