Les autres complaintes de Goupil


Les Baleines, l'Orque et les Thons

Dame Baleine et son dodu mari dérivaient,
Cool, zens, au fil des flots, avec leur baleineau.
Lorsqu'un Orque intrépide s'empara du marmot.
"Que veux-tu? Tu es fou! fit le père stupéfait.

- J'ai faim l'ami et ton rejeton est parfait!
Il vaut bien tous les phoques que l'on trouve en ces eaux...
- C'est assez! Laisse-le ou je te brise les os!"
Cingla la mère rageuse, écumante, déchaînée.

L'Orque, plus vorace que hardi, obéit.
Et s’en prit tantôt à un Thon au banc des siens,
Mais l’alerte fut donnée et notre Orque en charpie,

Fut lui-même le gueuleton, de ses proies réunies.
Chaque année les abeilles tuent plus que les requins,
L’union fait bien la force, la mort à qui l’oublie !