Les autres complaintes de Goupil


Goupil & FREUDe

Goupil larmoyant, avachi, soupirant,
Souffre d'un indicible mal, profond, sournois,
Qui use la joie, la vie, et ronge le moi,
Las! Renard penaud. Las, cherche con?dent.

Seul dans l'obscurité, anémié, déambulant,
Une bonne Chouette perçoit son désarroi,
Écoute ses rêves, ses mots et son émoi.
Il s'étend sur ses maux, comme sur un divan.

La rusée Damoiselle, sans prendre parole,
Guérit ce bon Goupil, en tendant l'oreille.
Debusquant chaque secret, chaque merveille.

Sous son aile, chaque nuit, s'envolent,
Petit à petit, les tourments de la veille.
Petit à petit, plus léger au réveil.